Comment suivre la rentabilité de mon chantier ?

20 octobre 2021
suivi de rentabilité de chantier, Kalitics

La gestion d’un ou de plusieurs chantiers nécessite de toujours suivre la rentabilité de ceux-ci. En effet, entre coût de la main d’œuvre, temps passé, coût des matériaux et autres frais, il est important de garder un contrôle et un regard sur les dépenses pour vous assurer une marge brute correcte, et proche de votre budget prévisionnel. 

Comment s’y prendre pour suivre la rentabilité d’un chantier ? Quelles données y intégrer et avec quels outils gérer cela ? Nous vous accompagnons pour mieux comprendre le sujet !

Quelles sont les bases du suivi d’un chantier ?

Entre la préparation d’un chantier et sa livraison finale, votre entreprise va traverser diverses étapes qui nécessitent un suivi précis et en continu. Il y a beaucoup d’éléments à penser, documenter, et des imprévus à suivre. 

Tout d’abord, nous vous conseillons d’utiliser un logiciel de suivi de chantier qui vous facilitera grandement la tâche. Il permet une meilleure communication entre toutes les parties prenantes et un contrôle facilité de l’état d’avancement du chantier et de sa conformité. 

En quelques étapes, voici ce qui est nécessaire de suivre pour la rentabilité de votre chantier :

  • En phase de préparation, il y a des tâches administratives à effectuer et à suivre. Il faut également quantifier les besoins en matériaux et en main d’oeuvre (voir le point suivant sur l’étude et la contre-étude),
  • Passons à l’exécution du chantier, il faut établir et suivre le planning de chantier. Un outil logiciel adapté vous permettra de visualiser chaque étape, de renseigner quels intervenants devront être présents quand et la durée de leur présence. Un planning de chantier permet également de vérifier en temps réel le respect des délais de livraison, afin d’éviter les pénalités de retard,
  • Pendant le chantier, l’utilisation d’un outil adapté vous permet aussi d’établir les comptes-rendus et les rapports d’avancement du chantier et de les partager aux interlocuteurs qui doivent être prévenus,
  • Enfin, à la livraison du chantier, vous devez vérifier que le budget est bien respecté et rédiger un bilan. 

Ce sont autant d’étapes nécessaires et chronophages, si l’on utilise pas un logiciel adapté à ses besoins.

L’importance de l’étude, de la contre étude et du point 0

Maintenant que vous avez une vue d’ensemble sur les étapes à suivre au cours du chantier, concentrons-nous sur l’avant chantier. En effet, au moment de l’appel d’offres pour le chantier, le maître d’œuvre ou le bureau d’études va réaliser une étude technique pour donner lieu à un premier chiffrage. Il s’agit ici de bien prendre en compte toutes les étapes du futur chantier, pour avoir une estimation de ce que va coûter le chantier en main d’œuvre, en fourniture, en matériaux… C’est sur la base de ce chiffrage que la maîtrise d’œuvre va constituer son devis (en ajoutant à ce budget une marge et des frais généraux), qui sera envoyé à la maîtrise d’ouvrage. 

Une grande partie de la rentabilité d’un chantier se situe à cette étape. En effet, une mauvaise estimation des coûts à ce moment-là aura un impact négatif sur les dépenses réelles du chantier. 

Une fois l’étude technique réalisée, il y a une étape de contre-étude. Cette dernière est réalisée par le conducteur de travaux au moment de la préparation du chantier. Le maître d’œuvre demande au conducteur de travaux / à l’entrepreneur d’établir son budget estimatif. Cela devient alors son objectif à tenir lui aussi, pour entrer dans son budget et avoir un chantier rentable. 

Cette contre-étude est souvent réalisée avant ou au moment du point 0. Le point 0 étant le premier jour du planning chantier.

L’étude pour la maîtrise d’œuvre, et la contre-étude pour l’entrepreneur, sont deux étapes cruciales pour que chacun rentre dans ses frais et produise une marge suffisante pour faire vivre son entreprise. 

Quelles sont les données à intégrer dans le suivi de rentabilité d’un chantier ?

Pour mesurer la rentabilité de votre chantier, il faut alors comparer les dépenses prévisionnelles et les dépenses réelles. Le résultat final sera exprimé en quantité ou en pourcentage.

Le suivi de rentabilité de chantier nécessite de comparer :

  • le nombre d’heures prévues au budget et de celles réalisées en atelier et sur chantier
  • le coût des matériaux prévisionnel et le montant réel facturé par les fournisseurs
  • les offres et factures des sous-traitants
  • l’amortissement et les consommations de matériel par rapport au tarif de l’entreprise ou de l’entreprise de location.

L’analyse de toutes ces données vous permet de comparer votre marge brute prévisionnelle et la marge brute réelle réalisée sur ce chantier. Dans une démarche d’amélioration, vous pouvez ensuite comparer les postes qui ont dépassé le budget prévisionnel pour vous donner des objectifs sur ces postes là dans vos futurs chantiers. 

Le fait d’utiliser un outil logiciel adapté vous fait gagner du temps et de la rigueur dans le suivi de rentabilité de vos chantiers. 

Nos logiciels Kalitics sont conçus sur mesure, avec vous et pour vous, pour vous faciliter ce suivi au quotidien. Contactez-nous pour en savoir plus sur notre solution. 

Recent posts