Digital et BTP, une union gagnante !

1 août 2019
Digitalisation du bâtiment PACA

Si la digitalisation est en cours dans une grande partie des secteurs de l’économie, le BTP a encore un peu de chemin à faire. Or le milieu est bardé de processus longs, complexes, nécessitant une multitude de collaborateurs et un échange constant entre tous… Les erreurs coutent très cher aux entreprises. La digitalisation des processus, la coordination des acteurs à l’aide d’un environnement numérique commun, l’historisation des actions menées : les raisons de sauter le pas sont nombreuses.

Relier le bureau au chantier

Un chantier regorge d’informations utiles et disparates. Ces informations sont stockées sur des serveurs différents (e-mail, serveurs, banques d’image, postes de travail…). Leur accès est souvent complexe et va être conditionné par leurs transmissions. Par ailleurs, la perte de ces informations peut poser de nombreux problèmes et entrainer des retards dans la réalisation du chantier. La possibilité d’accéder à un environnement de travail commun est donc une opportunité de taille pour le milieu. Cet environnement permet à tous les collaborateurs d’accéder aux documents, informations, dont ils ont besoin. Par exemple, lors d’un contrôle de l’inspection de travail sur site, le chef de chantier peut instantanément accéder aux contrats de travail, aux attestations de formation, et à tous les documents utiles.

Relier l’entreprise à ses partenaires

Parmi la myriade de collaborateurs intervenant sur un chantier, on constate une mobilité très importante et des distances qui rentrent parfois en opposition avec la nécessité d’un échange continu entre ces derniers. Un chef de chantier sur site, un client dans une autre ville, un fournisseur à une vingtaine de kilomètres, sont autant de personnes amenées à communiquer très souvent. Ainsi, tout au long des travaux, le chef de chantier passe des commandes, le responsable des achats les valide, le fournisseur doit rapidement fournir les équipements ou consommables demandés. Jusqu’à maintenant, l’habitude était de gérer ces échanges par mail, fax, et appels téléphoniques. Une gestion assez chronophage qui avait tendance à faire perdre beaucoup de temps aux différents intervenants. Le digital offre aujourd’hui une opportunité de mettre en place des actions automatisées et une transmission d’information en temps réel qui représentent un vrai gain de temps et une diminution des erreurs.

Diminuer les risques et les erreurs humaines

De nombreux risques sont à prévoir sur un chantier. Des risques qui peuvent coûter très cher à l’entreprise, et causer de nombreux retards. Le digital diminue drastiquement leur probabilité. Sur des projets très règlementés, le digital offre la possibilité de poser un cadre à la réalisation d’actions, en mettant en place un système de contrôle au préalable de celles-ci.  Le digital permet également, comme mentionné précédemment, de limiter les erreurs humaines en donnant accès à toutes les informations nécessaires en temps réel. Une modification d’un plan qui survient : l’environnement numérique commun, permet une transmission instantanée aux différents intervenants.

Diminution des coûts et augmentation de la rentabilité des projets

La diminution des coûts est une résultante des nombreux bénéfices apportés par le numérique. Les solutions digitales rendent possible un suivi rapide et complet des coûts. L’historisation des achats donne la possibilité d’un retour sur les différents postes du budget, et une vision globale pour le conducteur de travaux et la direction de l’entreprise. Les logiciels permettent également de réaliser des chiffrages précis. La digitalisation des processus augmente donc l’efficacité et la productivité des chantiers. Elle permet de dégager une marge plus importante. En effet, le Boston consulting Group estime dans son rapport (Digital in Engineering and Construction) qu’une baisse de 15 à 20 % des coûts de l’industrie de la construction, est à prévoir, avec la digitalisation du secteur.

Les bénéfices de la transition numérique du secteur sont donc légions. Et il est aujourd’hui, nécessaire pour ces entreprises de passer le cap ; Tant le secteur devient concurrentiel et exigeant, avec des budgets de plus en plus serrés et des délais de plus en plus courts. Miser sur une infrastructure numérique est donc un véritable investissement sur l’avenir, et sur la croissance à long-terme de ces entreprises.

Recent posts
Une Smart City, pas si smart que ça.
La Smart City éveille un vaste imaginaire. Il est donc important de définir ce concept et de constater qu'il renvoie à de nombreux enjeux : urbains, écologiques, économiques mais aussi citoyens. Cet article fait un état des lieux de la smart city, tout en abordant les différents défis pour la ville de demain.
Valorisation des déchets du BTP, Et si on voyait les choses en grand.
L’Europe, suivi de la France, a décidé de prendre le problème de gestion des déchets des entreprises à bras le corps. La valorisation matière devient la nouvelle norme. réemploie, réutilisation, recyclage, valorisation énergétique, principe de pollueur-payeur appliqué au milieu… D’aucun n’échappera à de nouvelles obligations.